Location de Vacances sur la Costa del Sol

Plus connu sous le nom de « Costa del Sol », le littoral de la province de Malaga, en Andalousie, bénéficie d’une forte fréquentation touristique depuis les années 1950 et est aujourd’hui devenu une destination prisée. Ses plages, sa culture andalouse et son arrière-pays en font une région unique.


Locations populaires


Vacances sur la Costa del Sol

Côte de 160 km bordée par la Méditerranée, la Costa del Sol est limitée à l'est par la province de Grenade et la ville de Nerja et à l'ouest par la province de Cadix et la ville d'Estepona. 103 communes accueillent tous les paysages possibles, des contrastes variés et une offre touristique quasiment illimitée.

 Une nature protégée

 Le climat méditerranéen, avec plus de 320 jours de soleil par an, fait de la Costa del Sol la destination idéale pour une escapade quelle que soit la saison. Une multitude de plages s’y enchaînent, des plus équipées aux plus sauvages. Car la Costa del Sol, malgré sa haute fréquentation, a réussi à maintenir un patrimoine naturel exceptionnel, notamment grâce à de nombreux parcs naturels. Le parc naturel Sierra de las Nieves, au coeur de la région montagneuse naturelle de la Serranía de Ronda, est l'un des sanctuaires écologiques de l'Andalousie. Doté d'une grande richesse, il conserve par exemple le plus précieux le sapin d'Espagne, une espèce protégée en voie d'extinction. Le site naturel de la Desembocadura del Guadalhorce se trouve quant à lui en plein centre de Malaga, à 7 kilomètres seulement de la vieille ville. Sa proximité du détroit de Gibraltar en fait une zone d'escale et de repos pour les oiseaux migrateurs de la côte et un endroit idéal pour les observer. Assez isolée, la plage de Guadalhorce est située à l’embouchure du cours d’eau de ce site. Sa végétation et son côté sauvage permettent de renouer avec la nature et la beauté sauvage de la côte.

 Découvrir Malaga

 Un séjour sur la Costa del Sol est bien sûr une formidable opportunité de découvrir Malaga, capitale qui oscille entre tradition et modernité, héritage et émancipation. Son centre ville démontre bien l’évolution perpétuelle qui transporte Malaga : outre les églises, couvents et palais principalement hérités des XVIIème et XVIIIème siècles, la ville garde un héritage urbain du XIXème siècle, au moment de son développement agricole et industriel. La calle Larios, inaugurée à cette période, constitue toujours le cœur commercial et social de Malaga. Grands magasins, sièges de sociétés et restaurants comme cafés bordent cette avenue coquette. De nombreux bars à tapas fleurissent également partout dans la ville, permettant aux touristes de découvrir cette spécialité locale parmi d’autres. Notre astuce pour tout voir : le « Bus Turístico », un autobus décapotable à double étage qui sillonne tous les hauts lieux de Malaga.

 La richesse de la Côte

 Outre Malaga, de nombreux villages et villes parsèment la Costa del Sol et sont à ne pas manquer. Parmi lesquels Benalmádena, notamment connu pour le Parc de Paloma, en son centre, l’un des parcs les plus surprenants et les plus beaux de la Costa del Sol avec ses immenses espaces verts et ses animaux en liberté. Notre coup de cœur : Mollina, un village de la région d’Antequera étroitement lié à la culture du vin. Cette commune s’étend sur une plaine recouverte de champs de céréales, d’oliviers et de vignes où sont cultivés les raisins à l’origine des crus réputés d’appellation d’origine. Halte obligatoire pour les amateurs d’oenotourisme, Mollina cache de nombreuses caves à vin comme celle de la société coopérative agraire « Virgen de la Oliva ». Ses installations recensent plus d’un demi-millier de barriques en chêne. Cette destination recèle aussi plusieurs vestiges romains, comme le Castellum de Santillán et le Mausolée de Las Capuchinas, principaux sites archéologiques datant de l’invasion romaine.